Page:Ségur - Un bon petit diable.djvu/66

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


V


docilité merveilleuse de charles. les visières


Charles, très content de son nouveau projet, sortit sans que sa cousine osât le rappeler en présence du juge ; il descendit à la cuisine, fit part à Betty de ce qu’avait dit le juge de paix et de l’idée que lui-même avait conçue.

betty.

Non, Charlot, pas encore ; attendons. Puisque les visières te garantiront des coups de ta cousine, tu ne pourras pas prouver que tu en portes les marques. Ils enverront un médecin pour t’examiner, et ce médecin ne trouvera rien ; tu passeras pour un menteur, et ce sera encore elle qui triomphera. Attendons ; je trouverai bien quelque chose pour te garantir quand les visières seront usées. »

Charles comprit la justesse du raisonnement de