Page:Sénancour - Rêverie sur la nature primitive de l’homme, tome 2.djvu/65

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Sans le bonheur… …ou par contrainte (Ibid., 328-
-330). Si, parmi nous, le véritable homme de bien l’est
d’autant plus sûrement qu’il est mieux désabusé, c’est
qu’un tel homme ne cherche pas le bonheur ; il n’est pas
assez simple pour y prétendre, le repos est le seul bien
personnel qu’il puisse se promettre. Il lui reste un peu
des séductions de l’espérance ; tout homme en a plus ou

[133]

moins besoin pour animer sa vie : | mais cette attente a
pour objet l’amélioration du sort de ceux qui ont encore
des désirs. Étranger aux jouissances qui passionnent, il
s’occupe d’être utile ; et il ne croit pas avoir en cela beaucoup
de mérite, car de quelle autre chose s’occuperoit-il ?
Le véritable homme social… …de les exercer ({{sc|Ibid}).,
479-486). S’il sacrifie plus… …l’inconstance des
peuples. (Ibid., 487-502). |

[134]

La justesse des idées… …cela soit ainsi (Ob. 2e
Frag., 3-4). Il arrive même que le progrès général des
lumières n’y apporte pas de remède ; car le temps actuel a
un désavantage sous ce rapport, dans la comparaison avec
les temps antérieurs. Les anciens… …plus profonde
(Ibid., 4-7) : elle sait enfin que la morale est peu de
chose et que l’industrie est tout. Elle a livré… …
d’une forme ingénieuse. (Ibid., 7-11).
Une des choses… …qui les perdent (Ibid., 14-17).
L’on a rendu… …des esprits faux. (Ibid., 26-34)…
…………………

[135]

L’abnégation religieuse… | …l’on me prévienne
(Ibid., 42-48), que l’on me désennuie,… …il est fait.
(Ibid., 49-52).
Quand on demande… …et de justesse (Ibid., 40-
42). Lorsque les chrétiens… …une perfection
particulière. (Ibid., 35-38).
Le mépris de l’or… …chose absurde (Ibid., 18).