Page:Sévigné - Lettres, éd. Monmerqué, 1862, tome 11.djvu/284

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée

198

t534

i?35

vous apporterai du vin délicieux; car vous savez qu’il faut que ce vin, pour être bon, ait quarante ans tout de bon, mon cher Marquis, je ferai l’impossible pour v ous si je ne réussis pas, je serai bien fâchée mais j’espère que le desir de vous plaire ne peut pas manquer d’être suivi de succès. On nous donnoit hier M. de la Tour*, intendant de Bretagne, pour premier président et intendant en Provence aujourd’hui cette nouvelle a disparu, et moi je disparois aussi, après vous avoir embrassé bien tendrement, vous, votre rhume et votre saignée.

Faites-moi donner de vos nouvelles par ce paresseux d’abbé.

IIO. DE MADAME DE SIMIAKE A d’hÉRICOURT. Du i janvier 1735.

VERDUN, que je gronde toujours de faire tout ce que j’ordonne, m’obéit quelquefois trop tôt. Il vous envoya hier, Monsieur, un panier contenantdes citrons de Vence 1 d’une figure singulière, sans avis et sans lettre de ma part. C’est à M. du Hamel* que j’adresse cette galanterie, je suis bien aise de vous en avertir il aime les fruits rares en voilà, au moins par la figure. Mais ce qui seroit 4. Jean-Baptiste des Gallois de la Tour, intendant de Bretagne en 1728, fut nommé en effet premier président du parlement d’Aix et intendant de Provence. Il mourut à Aix le 27 mars 1747- Il avait épousé Jeanne-Charlotte du Pré de la Grange Blesneau, sœur de l’une des belles-filles du chancelier d’Aguesseau (voyez ci-après, p. aji et note 2). Ils étaient probablement l’un ou l’autre parents de d’Héricourt voyez ci-après, p. 275, note s.

Lettre iio. i. Petite ville des Alpes-Maritimes, arrondissement de Grasse.

2. Le célèbre agronome Henri-Louis du Hamel du Monceau, inspecteur de la marine, membre de l’ Académie des sciences, pour la botanique, en 1718, mort le s3 août 1782, à l’âge de quatre-vingtdeux ans.