Page:Saint-Simon - Mémoires, Chéruel, Hachette, 1856, octavo, tome 6.djvu/236

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


qu’arriver de Flandre, où sur le courrier de repentir de l’électeur, on envoya Saint-Frémont l’exorciser avec les quatre cent mille livres de plus dont j’ai parlé. Enfin il consentit de nouveau ; le courrier de Saint-Frémont en arriva la nuit du dimanche au lundi 30 avril.

Chamillart en porta la nouvelle au roi ce même lundi matin à Marly, où nous étions encore, où le jour même, de peur de variation, le roi déclara les généraux de ses armées comme je les ai dits ci-dessus, et fit dépêcher un courrier à Villars pour le faire revenir de Strasbourg et lui apprendre sa destination nouvelle. Le duc de Noailles retourna en Roussillon commander une poignée de monde avec le titre de général, et un seul maréchal de camp sous lui. Le roi déclara en même temps que M. le duc de Berry, mais comme volontaire seulement, accompagneroit Mgr son frère, et les trois seuls hommes de leur suite que j’ai dits. Il déclara aussi que le roi d’Angleterre feroit la campagne en Flandre, mais dans un entier incognito, sous le nom de chevalier de Saint-Georges. Villars, attaché à ses sauvegardes, ne se contraignit point sur son déplaisir de quitter l’Allemagne. Berwick, plus mesuré, n’en eut pas moins de se voir un maître, et un maître si différent de lui en mœurs, en conduite, en vie journalière, environné d’une petite cour qu’il falloit ménager, et l’un et l’autre de fort mauvaise humeur de quitter la Flandre.

Quatre jours avant cette déclaration, M. de Vendôme, qui étoit dans le secret et qui avoit travaillé deux heures avec Chamillart chez Mme de Maintenon avec le roi, s’en alla passer quatre jours chez Duchy, frère de Plenoeuf, à Bellesbat, avec ses plus familiers, d’où il poussa chez lui à la Ferté-Alais, où son frère le grand prieur se rendit, nouvellement revenu de Gènes, d’où l’ennui l’avoit chassé et le peu de satisfaction sur ses prétentions de rang et de distinctions. Il avoit eu permission de revenir en France où il voudroit, à condition de n’approcher de Paris ni de la cour plus près de