éléments Wikidata

Livre:Saint-Simon - Mémoires, Chéruel, Hachette, 1856, octavo, tome 6.djvu

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Saint-Simon - Mémoires, Chéruel, Hachette, 1856, octavo, tome 6.djvu
TitreMémoires du duc de Saint-Simon Voir et modifier les données sur Wikidata
VolumeTome 6
AuteurLouis de Rouvroy, duc de Saint-Simon Voir et modifier les données sur Wikidata
ÉditeurAdolphe Chéruel Voir et modifier les données sur Wikidata
Maison d’éditionHachette
Lieu d’éditionParis
Année d’édition1856
BibliothèqueBibliothèque nationale de France
Fac-similésdjvu
AvancementÀ corriger
Série1234567891011121314151617181920

Pages

- - - 001 002 003 004 005 006 007 008 009 010 011 012 013 014 015 016 017 018 019 020 021 022 023 024 025 026 027 028 029 030 031 032 033 034 035 036 037 038 039 040 041 042 043 044 045 046 047 048 049 050 051 052 053 054 055 056 057 058 059 060 061 062 063 064 065 066 067 068 069 070 071 072 073 074 075 076 077 078 079 080 081 082 083 084 085 086 087 088 089 090 091 092 093 094 095 096 097 098 099 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 450 451 452 453 454 455 456 457 458 459 460 461 462 463 464 TDM TDM TDM TDM TDM TDM TDM -
TABLE DES CHAPITRES


DU SIXIÈME VOLUME.


Chapitre i. — Mot étrangement marqué échappé à M. le Grand, dans la colère, au jeu. — M. et Mme du Maine ; leur caractère et leur conduite. — Comte de Toulouse ; son caractère. — Succession femelle aux duchés de Lorraine et de Bar. — État, famille, figure, santé, fortune et caractère de Vaudémont ; ses prétentions et ses artifices. — Trahison de Colmenero. — Deux cent quatre-vingt mille livres de pension de France et d’Espagne à M. et à Mme de Vaudémont en arrivant. — Soixante mille livres de pension de l’empereur à la duchesse de Mantoue, qui se retire en Suisse, puis dans un couvent à Pont-à-Mousson. — État de la seigneurie de Commercy. — Vaudémont obstinément refusé de l’ordre du Saint-Esprit. — Cause de ce refus. — Mme de Vaudémont à Marly, et comment. — Ses prétentions ; son embarras ; son mécontentement ; son caractère. — Sa prompte éclipse. — Artifices et adroites entreprises de Vaudémont déconcertées ; sa conduite ; ses ressources. — Raison de s’être entendu sur ces tentatives. — Souplesse de Vaudémont. — Commercy en souveraineté et Vic au prince de Vaudémont, réversible au duc de Lorraine. — M. de Lorraine donne au prince de Vaudémont la préséance, après ses enfants, au-dessus de toute la maison de Lorraine. — L’un et l’autre demeure inutile en France à Vaudémont. — Vaudémont abandonne enfin ses chimères, qui demeure brouillé sans retour avec la maison de Lorraine. — Prince Camille mal à son aise en Lorraine. — Scandale de la brillante figure de Vaudémont en France. — Trahisons continuées de Vaudémont et de ses nièces. — Mesures secrètes de M. de Lorraine. — Courte réflexion.
Chapitre ii. — Procès de Mme de Lussan, qui me brouille publiquement avec M. le Duc et Mme la Duchesse. — Fortune, mérite, mort du maréchal d’Estrées. — Vues terribles de Louvois. — Mort de la marquise de La Vallière. — Mort de Mme de Montespan. — Sa retraite et sa conduite depuis. — Son caractère. — Politique des Noailles. — Sentiments sur la mort de Mme de Montespan des personnes intéressées. — Caractère et conduite de d’Antin. — Avarice de d’Antin. — Il supprime le testament de Mme de Montespan.
Chapitre iii. — Mort de la duchesse de Nemours ; sa famille. — Branche de Nemours de la maison de Savoie. — Caractère de Mme de Nemours. — Origine de l’ordre du Calvaire. — Prétendants à Neuchâtel. — Droits des prétendants. — Conduite de la France sur Neuchâtel. — Électeur de Brandebourg prétend Neuchâtel, où son ministre veut précéder le prince de Conti. — Neuchâtel adjugé et livré à l’électeur de Brandebourg. — Mort, famille, fortune du cardinal d’Arquien. — Étonnante vérité. — Rage de la reine de Pologne contre la France, et sa cause. — Mort de la duchesse de La Trémoille. — Malheur des familles. — Caractère de la maréchale de Créqui. — Mort de Vaillac ; son extraction ; ses aventures. — Archevêque de Bourges singulièrement nommé au cardinalat par le roi Stanislas.
Chapitre iv. — Campagne de Flandre. — Paresse dangereuse de Vendôme. — Belle campagne du Rhin. — Pillages et audace de Villars. — Ragotzi proclamé prince de Transylvanie. — L’empereur humilié par le roi de Suède, qui passe en Russie. — Expéditions heureuses à la mer. — Tempête fatale en Hollande. — Ravages de la Loire et leur cause. — Expédition du duc de Savoie en Provence et à Toulon. — Conduite de l’évêque de Fréjus avec le duc de Savoie. — Digression curieuse sur ce prélat, devenu cardinal et maître du royaume. — Mesures pour la défense de Toulon et de la Provence. — Retraite de M. de Savoie de Provence.
Chapitre v. — Scandaleux éclat entre Chamillart et Pontchartrain à l’occasion de la nouvelle de la retraite du duc de Savoie. — Le fils de Tessé fait maréchal de camp. — Folie de Tessé et de Pontchartrain. — M. de Savoie prend Suse. — Tessé de retour. — Naissance du prince des Asturies. — Perte du royaume de Naples. — Belle action de Villena, vice-roi indignement traité par les Impériaux. — Conspiration découverte à Genève. — Bains à Forges inutiles au moins. — Service de la communion du roi ôtée aux ducs avec les princes du sang. — Colère du roi sur Mme de Torcy. — Femmes de la plus haute robe ne mangent point avec les filles de France, et les servent. — Princesses du sang très rarement au grand couvert, et sans conséquence.
Chapitre vi. — Tonnerre tue à la chasse le second fils d’Amelot. — Duel de deux capitaines aux gardes ; Saint-Paul tué et Sérancourt cassé. — Le roi, allant à Fontainebleau, passe pour la première foi à Petit-Bourg. — Prodiges de courtisan. — Mort de Sourdis. — Son gouvernement d’Orléanois à d’Antin. — Quel étoit Bartet ; sa mort. — Conduite, fortune et mort du cardinal Le Camus. — Mort du comte d’Egmont, dernier de la maison d’Egmont ; son caractère et sa succession. — Équipée de la comtesse de Soissons. — Retour de Fontainebleau par Petit-Bourg. — Mort de Revel ; son mariage ; maréchaux de Broglio. — Mort de la maréchale de Tourville. — Faux-saulnage. — Étrange sorte d’escroquerie de Listenois. — Cause de la brouillerie de Catinat et de Chamillart ; le roi les réconcilie. — Bay ; son extraction ; est fait chevalier de la Toison d’or. — Mort du comte d’Auvergne ; son caractère ; sa dépouille. — Dépit du comte d’Évreux. — Mariage du prince de Talmont, qui surprend un tabouret de grâce.
Chapitre vii. — Digression sur la chimère de Naples ; les trois maisons de Laval, et l’origine et la nature des distinctions dont jouissent les ducs de La Trémoille. — Mort de Moreau ; son caractère. — Transcendant et singulier éloge de la piété de Mgr le duc de Bourgogne. — Mort de l’archevêque de Rouen, Colbert ; son caractère ; sa dépouille. — Époque de la conservation du rang, et honneurs aux évêques-pairs transférés en autres sièges. — Mort de l’archevêque d’Aix, Cosnac. — Mort et caractère du chevalier de Lauzun. — Mort de Valsemé. — Mort de Mme d’Armagnac ; son caractère. — Époque de visiter en manteau et en mante les princes et princesses du sang pour les deuils de famille. — M. le Grand veut épouser Mme de Châteauthiers, qui le refuse. — Son caractère et sa fin. — Mort de Villette. — Ducasse et d’O lieutenants généraux des armées navales. — D’O et Pontchartrain raccommodés. — Le roi s’entremet entre le duc de Rohan et son fils. — Caractère du prince de Léon. — Chute d’un plancher du premier président. — Retour du duc de Noailles. — Villars à Strasbourg. — Quatre cent mille livres de brevet de retenue au de Tresmes. — Retour de M. le duc d’Orléans.
Chapitre viii. — Année 1708. — Cent cinquante mille livres de brevet de retenue à Chamillart. — Deux cent mille livres de brevet de retenue au maréchal de Tessé. — Trois mille livres de pension à Albéroni. — Du Luc, évêque de Marseille, passe à Aix. — Rois et force bals à la cour. — Comédies de Mme du Maine. — Duc de Villeroy capitaine des gardes sur la démission de son père. — Vaudémont souverain de Commercy, etc. — Mort du marquis de Thianges ; son caractère. — Courte digression sur sa mère. — Mariage de Seignelay et de Mlle de Fürstemberg. — Vilenie des serments chez le roi. — Chamillart, fort languissant, songe à se soulager et à marier son fils. — Réflexions importantes sur les choix. — Mariage de Cani avec une fille de Mortemart. — Mesures sur la place des finances. — Desmarets contrôleur général des finances ; ma conversation avec lui. — Directeurs généraux des finances abolis. — Chute d’Armenonville. — Poulletier intendant des finances. — Colère du conseil et du chancelier. — Duchesse du Maine refuse de signer après Mlle de Bourbon le contrat de mariage de Cani. — Mort, extraction et caractère du chevalier de Nogent. — Mort de Langlée. — Mort du comte d’Oropesa. — Mort, extraction, fortune et caractère de Montbron ; sa dépouille. — Oran pris par les Maures. — Mort de Tésut ; sa charge donnée à son frère par l’exclusion de l’abbé Dubois. — Caractère des deux frères. — Caractère de Nancré, exclu par le roi de suivre M. le duc d’Orléans en Espagne. — Plaisante exclusion et plus rare inclusion de Fontpertuis ; son caractère.
Chapitre ix. — Projet d’Écosse. — Duc de Chevreuse ministre d’État incognito. — Projet de faire révolter les Pays-Bas espagnols. — Soupçons injustes de Chamillart éclaircis par Boufflers. — Retour sincère de Chamillart pour Bergheyck. — Ignorance et opiniâtreté surprenantes de Vendôme avec Bergheyck devant le roi. — Principaux de la suite du roi d’Angleterre en Écosse ; leur état et leur caractère. — Middleton et sa femme ; leur état, leur fortune, leur caractère. — Officiers généraux françois de l’expédition. — Gacé désigné maréchal de France ; son caractère. — Départ du roi d’Angleterre, que la rougeole arrête à Dunkerque. — Il met à la voile. — Belle action du vieux lord Greffin. — Espions à Dunkerque. — Le roi d’Angleterre battu d’une grande tempête. — Attente et désirs des Écossois. — Le roi d’Angleterre, chassé en mer et combattu par la flotte anglaise, déclare Gacé maréchal de France et revient à Dunkerque. — Gacé prend le nom de maréchal de Matignon. — Middleton et Forbin causes du retour, et très suspects. — Belle action du chevalier de La Tourouvre. — Prisonniers sur le Salisbury bien traités. — Lévi lieutenant général. — Grandeur de courage de Greffin. — Époque des noms de chevalier de Saint-Georges et de Prétendant demeurés enfin au roi Jacques III. — Entrevue du roi et de la cour débarquée et revenue à Marly. — Sage conduite de la reine Anne et de ses alliés.
Chapitre x. — Mariage de Béthune et d’une sœur du duc d’Harcourt ; de Fervaques et de Mlle de Bellefonds ; de Gassion et d’une fille d’Armenonville ; de Monasterol et de la veuve de La Chétardie. — Le chancelier de Pontchartrain refuse un riche legs de Thevenin. — Mort et substitution du vieux marquis de Mailly. — Mort de la duchesse d’Uzès. — Retraite, caractère et traits de Brissac, major des gardes du corps. — Cardinal de Bouillon perd un procès devant le roi contre les réformés de Cluni. — Mariage et grandesse de M. de Nevers d’aujourd’hui. — Extraction et caractère de Jarzé, qui succède à Puysieux en Suisse. — Tentative d’un capitaine de vaisseau, qui avoit pris le nom et les armes de Rouvroy, d’être reconnu de ma maison. — Mme la duchesse de Bourgogne blessée. — Mot étrange du roi. — Anecdote oubliée sur l’abbé de Polignac, depuis cardinal. — Voyage de Chamillart vers l’électeur de Bavière en Flandres. — Mgr le duc de Bourgogne secrètement destiné à l’armée de Flandre, et le duc de Vendôme sous lui
Chapitre xi. — L’électeur de Bavière [destiné] au Rhin, et le duc de Berwick sous lui ; Villars au Dauphiné. — Conversation curieuse avec le duc de Beauvilliers sur la destination de Mgr le duc de Bourgogne. — Déclaration des généraux des armées. — Grand prieur en France, avec défense d’approcher de Paris et de la cour plus que quarante lieues. — Maréchal de Matignon sert sous le duc de Vendôme. — Éclat et réflexion sur cette nouveauté. — Vendôme à Clichy. — Son étrange réception à Bergheyck ; etc., que le roi lui envoie. — Le roi coupe plaisamment la bourse à Samuel Bernard.
Chapitre xii. — Mort, fortune et caractère de Mansart. — Place des bâtiments fort diminuée, et fort singulièrement donnée à d’Antin. — Mort ; état et caractère de La Frette. — Mort de Montgivrault ; son caractère, son état, et de son frère Le Haquois. — Mort de la jeune marquise de Bellefonds. — Mort, naissance, conduite, famille et caractère de la comtesse de Grammont.
Chapitre xiii. — Éclat entre Chamillart et Bagnols, qui en quitte l’intendance de Flandre et met Chamillart en danger. — Mariage de Courcillon avec la fille unique de Pompadour. — Leur caractère et leur situation. — Mariage, état, caractère de Lanjamet et de sa femme. — Mariage de Louville avec la fille de Nointel, conseiller d’État. — Enlèvement de Mlle de Roquelaure par le prince de Léon. — Mariage du prince de Léon et de Mlle de Roquelaure.
Chapitre xiv. — Cardinal de Bouillon à Rouen et à la Ferté. — Sa vanité et ses misères. — Baluze publie son Histoire de la maison d’Auvergne, fondée surtout sur le faux cartulaire de Brioude, dont le fabricateur se tue dans la Bastille. — Départ des princes pour l’armée de Flandre. — Duc de Bourgogne à Cambrai. — Conduite du roi d’Angleterre, incognito à l’armée de Flandre. — Villars à la cour ; son dépit et sa morale. — Hanovre, général des Impériaux sur le Rhin. — Orage sur la Moselle. — Armée de Flandre de Mgr le duc de Bourgogne. — Duc d’Enghien nommé à seize ans chevalier de l’ordre. — Voyage de Fontainebleau par Petit-Bourg. — État désespéré de Mme de Pontchartrain ; son mari résolu à la retraite. — Mort de Mme de Pontchartrain. — Folies et faussetés de son mari.
Chapitre xv. — Je vais me promener vers la Loire. — Mort de la duchesse de Châtillon. — Mort de Mme de Razilly. — Mariage du fils du duc d’Aumont et de la fille de Guiscard. — Mariage du roi de Portugal avec une sœur de l’empereur, et de l’archiduc avec une princesse de Brunswick-Blankembourg-Wolfenbüttel. — Investiture de Montferrat au duc de Savoie. — Mort et deuil du duc de Mantoue. — Pensions à la duchesse de Mantoue. — Indigence et négligence de l’Espagne. — Haine de M. le Duc et de Mme la Duchesse pour M. le duc d’Orléans, et sa cause. — Époque de la haine implacable de Mme des Ursins et de Mme de Maintenon pour M. le duc d’Orléans. — Petit succès en Espagne. — Siège et prise de Tortose. — Perte de la Sardaigne. — Perte de Minorque et du Port-Mahon. — Prince Eugène en Flandre. — Projet sur Bruxelles rejeté. — Conspiration dans Luxembourg découverte. — Gand et Bruges surpris par les troupes du roi. — L’électeur retourne sur le Rhin, et le duc de Berwick amène une partie de l’armée en Flandre. — Paresse et funeste opiniâtreté du duc de Vendôme. — Combat d’Audenarde. — Insolence de Vendôme à Mgr le duc de Bourgogne. — Parole énorme de Vendôme à Mgr le duc de Bourgogne. — Retraite derrière le canal de Bruges. — Belle action du vidame d’Amiens, et autre belle de Nangis.
Chapitre xvi. — Lettres au roi et autres. — Biron à Fontainebleau. — Propos singulier de Marlborough à Biron sur le roi d’Angleterre. — Audacieux mot à Biron du prince Eugène sur la charge des Suisses qu’avoit son père. — Situation de la cour rappelée. — Conduite de la cabale de Vendôme. — Lettre d’Albéroni. — Examen de la lettre d’Albéroni.
Chapitre xvii. — Campistron et sa lettre. — Lettre du comte d’Évreux à Crosat ; son caractère. — Grand sens de la duchesse de Bouillon et son adresse. — Succès de ces lettres. — Mesures pour Mgr le duc de Bourgogne. — Duchesse de Bourgogne. — Le roi impose à demi sur les lettres. — Adresse des Bouillon. — Vigueur de la cabale de Vendôme. — Chamillart conseille mal Mgr le duc de Bourgogne pour tous deux. — Époque de la haine pour Chamillart de Mme la duchesse de Bourgogne. — Singulière adresse du duc de Vendôme auprès de Mme la duchesse de Bourgogne.
Chapitre xviii. — Intrigue d’Harcourt pour le ministère. — Mouvements sourds du maréchal de Villeroy. — Situation, vues et manéges de d’Antin. — Caractère, vues, manéges de Mme la Duchesse, et son éloignement de Mme la duchesse de Bourgogne et de Mme la duchesse d’Orléans. — Duchesse de Villeroy intime de Mme la duchesse d’Orléans et fort en faveur de Mme la duchesse de Bourgogne. — Caractère de la duchesse de Villeroy et ses chemins. — Convenances de liaison entre Mme la duchesse de Bourgogne et Mme la duchesse d’Orléans. — Conduite de Mme la Duchesse à l’égard de Mme la duchesse de Bourgogne. — Embarras de d’Antin avec Mme la Duchesse sur Mme la duchesse de Bourgogne. — Il se conserve bien enfin avec toutes deux.
Chapitre xix. — Décret violent de l’empereur contre l’Italie. — Projets de la réunir en ligue contre lui. — Prince de Conti désiré pour la Flandre, demandé pour l’Italie. — Ruse de Vaudémont au secours de Vendôme. — Tessé plénipotentiaire à Rome et en Italie ; sa commission ; son départ. — L’Artois sous contribution. — Faute de Mgr le duc de Bourgogne. — Conduite de Vendôme. — Boufflers entre dans Lille, et remet à flot Surville et La Freselière. — Cause de la disgrâce du dernier. — Troupes, etc., dans Lille. — Le Rhin tranquille. — Troupes mal choisies dans Lille et autres fâcheux manquements. — Dispositions de Boufflers. — Sécurité de Vendôme. — Lille investi (12 août). — Misérables flatteries. — Tranchée ouverte (22 août). — Albéroni à Fontainebleau. — Retour par Petit-Bourg à Versailles. — Opiniâtre lenteur de Vendôme à s’ébranler. — Jonction de l’armée du duc de Berwick avec celle de Mgr le duc de Bourgogne. — Berwick prend une seule fois l’ordre du duc de Vendôme ; se déporte de tout commandement. — Maréchal de Matignon s’en va malade et ne revient plus. — Force de l’armée après la jonction. — L’armée à Tournai. — Dévotions mal interprétées. — Divisions. — Chemins pris par l’armée. — Camps des deux armées opposées. — Inquiétude de la cour. — Flatteries misérables. — Je parie contre Cani que Lille sera pris sans combat et sans secours. — Bruit étrange sur ce pari, et sa suite. — Position des deux armées. — Fatale et artificieuse opiniâtreté de Vendôme. — Mensonge en plein de Pont-à-Mark. — Mensonge en plein de Mons-en-Puelle.
Chapitre xx. — Chamillart à l’armée. — Aigreur hardie de M. le Duc. — Vendôme et Berwick replâtrés par Chamillart. — Canonnade d’Entiers. — L’armée repasse l’Escaut. — Chamillart de retour à Versailles. — Divers mouvements du roi. — Indifférence de Monseigneur. — Monseigneur entraîné pour toujours contre Mgr le duc de Bourgogne. — Audacieux et calomnieux fracas contre Mgr le duc de Bourgogne. — Mensonge en plein sur le P. Martineau. — Mensonges en plein sur Nimègue et Landau. — Prévention du roi. — Déchaînement incroyable contre Mgr le duc de Bourgogne. — Fautes sur fautes de Vendôme. — Mort et deuil d’un fils de quatre ans et demi de M. du Maine. — Misère de M. le Prince. — Ducasse arrive avec les galions. — Exilles et Fenestrelle pris par le duc de Savoie. — Éloge du maréchal de Boufflers et ses soins à Lille. — Grande défense à Lille. — Le chevalier de Luxembourg se jette avec secours dans Lille ; est fait lieutenant général. — L’électeur de Bavière à Compiègne, où Chamillart le va trouver. — Bruxelles tristement manqué par l’électeur de Bavière. — Inondations et mouvements contre les convois. — La Motte chargé de s’opposer au convoi. — Sa protection ; son caractère. — Battu par le convoi de Winendal.
Chapitre xxi. — Menin et Ath manqués par les Albergotti oncle et neveu. — Vendôme, pour fermer les convois, assiège Leffinghem ; où le chevalier de Croissy est près pour la troisième fois de la guerre. — État de Lille. — Capitulation de Lille. — Boufflers en rien subordonné à Vendôme. — Boufflers entre dans la citadelle de Lille. — Leffinghem pris l’épée à la main par les troupes de Vendôme. — Le duc de Beauvilliers m’arrête à la cour. — Calomnies grossières contre moi. — Mort de Tréville ; abrégé de lui. — Mort et caractère de Lyonne. — Enfants de ministres emblent toutes les charges de la cour. — Jarzé remercié de l’ambassade de Suisse, le comte du Luc y est nommé. — Duc d’Enghien chevalier de l’ordre. — Mort en spectacle du maréchal de Noailles ; son caractère et celui de sa femme. — Retour du duc de Noailles à la cour. — Mort de Saint-Mars, gouverneur de la Bastille ; de Bernaville lui succède. — Mort et caractère de la maréchal de Villeroy. — Mort et caractère de la comtesse de Beuvron. — Mort et caractère du comte de Marsan.
Chapitre xxii. — Victoires du roi de Suède sur les Moscovites. — Lewenhaupt défait par le czar. — Divers succès des mécontents, qui perdent les montagnes de Hongrie. — Estaing défait les miquelets en Catalogne. — Succès en Espagne qui terminent la campagne. — Retour du maréchal de Villars à la cour. — Le pape sans secours, fort malmené par les troupes impériales, est forcé à recevoir à Rome Prié, plénipotentiaire de l’empereur. — Intrigue de chapeaux à Rome. — L’abbé de Polignac obtient la nomination du roi d’Angleterre. — Démêlé de Fériol, ambassadeur de France à Constantinople. — Mort, naissance et caractère du comte de Fiesque. — Mort, naissance et caractère de Bréauté. — Mort et caractère de l’abbé de La Rochefoucauld. — Mort de l’abbé de Châteauneuf. — Mort et abrégé de la comtesse de Soissons. — Époque et suite de la charge de surintendante. — Mort d’Overkerke, général en chef des Hollandois. — Desmarets fait ministre d’État ; marie sa fille au marquis de Béthune-Orval. — Mariage d’Armentières avec la fille de Mme de Jussac. — Fortune de lui et de ses frères. — Retour de M. le duc d’Orléans à la cour. — Mariage de Tonnerre avec la fille de Blansac. — Je suis averti à la Ferté, par l’évêque de Chartres, qu’on m’a mis fort mal auprès du roi. — Je retourne bientôt après à la cour.
NOTES
I. La grande-duchesse de Toscane 449
II. Bartet ; son aventure avec le duc de Candale ; ses lettres à Mazarin 449
III. Jarzé ; son aventure avec la reine Anne d’Autriche 458
IV. Extraits des papiers du duc de Noailles 461


FIN DE LA TABLE DES CHAPITRES.