Page:Saint-Simon - Mémoires, Chéruel, Hachette, 1856, octavo, tome 6.djvu/287

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


qu’il demeura à Auny, tantôt de dessus la hauteur, tantôt tout autour par les ouvertures des murailles des bouts des allées, et à travers des grilles, sans avoir osé mettre le pied en dedans, soit qu’il voulût faire pitié au monde, par cette ridicule montre d’un extrême désir dont la satisfaction lui étoit refusée, soit qu’il espérât toucher par le respect de n’être pas entré dans sa maison ni dans ses jardins. Cette bassesse fut méprisée, et ce fut tout. De là il tira droit en Bourgogne, d’où il étoit venu, où il reçut enfin la permission de s’en aller tout auprès de Lyon s’établir dans une maison de campagne qui lui fut prêtée, pour n’être plus parmi des objets qui l’octroient sans cesse de douleur.

Baluze dont j’ai parlé, et de son Histoire de la maison d’Auvergne fondée sur les faussetés du cartulaire de Brioude, dont j’ai parlé (t. V, p. 322), avoit presque toujours été avec le cardinal de Bouillon à Rouen. Son livre, prêt à paroître en 1706, avoit été remis sous clef alors par l’étrange vacarme qu’excita l’imposture du cartulaire de Brioude, et l’arrêt de mort de la chambre de l’Arsenal contre le faussaire de Bar, convaincu de l’avoir fabriqué, et dont les Bouillon eurent le crédit de faire commuer la peine en une prison perpétuelle à la Bastille, où il avoua qu’ils le lui avoient fait faire. Depuis quinze mois de cet événement, il ne s’en parloit plus. L’ouvrage de Baluze, fait avec tout l’art possible, séparé de tout cet espace de temps de son ruineux fondement, parut aux Bouillon pouvoir enfin se montrer. Le chancelier leur ami, et sujet quelquefois à traiter les choses un peu légèrement, leur en accorda le privilège. Il parut donc en public, et y renouvela toute la scène du faussaire. Savants et ignorants, le soulèvement fut général, et le mondé indigné ne se contraignit ni sur les Bouillon ni sur le chancelier, qui leur avoit passé cette impression. Je ne pus m’empêcher de lui en dire mon avis. Il en fut honteux à ne savoir où se mettre ; et les Bouillon, avec toute leur hardiesse, fort embarrassés. Ce fut à propos de ce nouvel