Page:Saint-Simon - Mémoires, Chéruel, Hachette, 1856, octavo, tome 6.djvu/400

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


il fort valoir, et sa cabale ne perdit point d’occasion de l’exalter de toute la campagne. C’étoit le fils favori de Monseigneur, à qui ils n’avoient garde de déplaire ; c’étoit exciter la jalousie de Mgr le duc de Bourgogne, s’ils l’avoient pu, et c’étoit se servir de l’un pour perdre et plus sûrement anéantir l’autre.

Le 9, lendemain de l’arrivée de Chamillart, il passa les défilés avec les princes, les ducs de Vendôme et de Berwick, et une très courte élite d’officiers généraux, et furent reconnoître les retranchements des ennemis. Ils les longèrent de très près d’un bout à l’autre, y essuyèrent même assez de feu, et dès lors il résulta de cet examen une impossibilité réelle de forcer un poste si bon de soi, auquel l’art avoit ajouté tout ce qui s’en pouvoit attendre. Ils occupoient le même terrain que j’ai expliqué de la Marck à la Deule, ayant Temple-Mars au centre. Malgré ce qui sautoit aux yeux de tous, Vendôme tint toujours fort et ferme pour attaquer. C’étoit un parti pris qui convenoit trop à ses vues pour l’abandonner, un parti conforme aux ordres tant de fois réitérés, aux désirs si marqués du public, à l’ardeur si manifestée des troupes, un parti de valeur et d’audace, qui le feroit briller de gloire à bon marché, parce qu’il en voyoit bien l’exécution impossible, et qu’il n’étoit pas assez fou pour l’entreprendre contre sa propre conviction, et contre l’avis sans exception de tout ce qui avoit été admis à cette importante promenade. Cette artificieuse rodomontade n’empêcha pas Chamillart, libre en Flandre de la tutelle de Vaudemont et de ses nièces, de mander au roi la vérité telle qu’il l’avoit trouvée et que l’avoient vue comme lui tous ceux qui avoient visité les lignes de Marlborough avec lui, et nettement que les choses étoient en tel état, qu’on avoit eu raison de lui demander encore une fois ses ordres. Il en falloit croire ce ministre si peu prévenu pour Mgr le duc de Bourgogne, si admirateur du duc de Vendôme, et qui sortoit d’être témoin de la colère du roi sur ce dernier courrier, et des ordres que