Page:Saint-Simon - Mémoires, Chéruel, Hachette, 1856, octavo, tome 6.djvu/61

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


fit le comte de Genevois duc de Nemours vérifié sans pairie. Le duc de Savoie, Charles III, son frère, fut grand-père du fameux duc Charles-Emmanuel dont je viens de parler, et ce Charles-Emmanuel étoit grand-père d’autre Charles-Emmanuel, père du premier roi de Sardaigne. On voit ainsi en quelle distance cette branche de Nemours étoit tombée du chef de sa maison.

Ce premier duc de Nemours épousa une Longueville dont la mère étoit Bade, de la branche d’Hochberg, héritière par la sienne de Neuchâtel, et c’est par là que cette espèce de souveraineté, à faute de Longueville mâles, est tombée à Mme de Nemours. De ce premier duc de Nemours et de cette héritière vint un fils unique Jacques, duc de Nemours, si connu en son temps par son esprit, ses grâces, ses galanteries, sa bravoure, qui fit cet enfant à Mlle de La Garnache dont j’ai parlé (t. II, p. 143) à l’occasion des Rohan, et qui épousa la fameuse Anne d’Este, petite-fille de Louis XII par sa mère, et veuve du duc de Guise, tué par Poltrot au siège d’Orléans, et mère des duc et cardinal de Guise, tués à Blois en 1588, du duc de Mayenne, chef de la Ligue, du cardinal de Guise, et de cette furieuse duchesse de Montpensier. Ainsi les deux fils de ce second duc de Nemours étoient frères utérins des Guise que je viens de nommer, fort liés avec eux, aussi grands ligueurs qu’eux, mais brouillés à la fin avec le duc de Mayenne qui vouloit tout le royaume pour son fils en épousant l’infante d’Espagne, parce qu’il les convainquit de vouloir livrer au duc de Savoie leur gouvernement de Lyon, la Provence et le Dauphiné. L’aîné mourut sans alliance, le cadet épousa la fille aînée et héritière du duc d’Aumale, le seul des chefs de la Ligue qu’on ne put trouver moyen de comprendre dans l’amnistie à la paix, et qui, pour l’assassinat d’Henri III, fut tiré à quatre chevaux en effigie, en Grève, par arrêt du parlement, et mourut fort vieux, fort gueux et fort délaissé à Bruxelles.

De ce mariage trois fils, tous trois ducs de Nemours l’un