Page:Saint-Simon - Mémoires, Chéruel, Hachette, 1857, octavo, tome 11.djvu/468

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


à la cour. Les présidents présents étoient MM. de Bellièvre, premier président, de Nesmond, de Novion (Potier), de Mesmes (d’Irval), Le Coigneux, Le Bailleul et Molé-Champlâtreux. Les maîtres des requêtes présents étoient MM. Mangot, Laffemas, Le Lièvre et d’Orgeval-Lhuillier.

« La compagnie assise, M. du Bignon [1], avocat général, assisté de M. Fouquet, procureur général, et de M. Talon, aussi avocat général, proposa au roi le sujet de cette assemblée, et parla contre la désobéissance de M. le Prince [2], et il sembloit à son discours qu’il excitoit le roi à lui pardonner et à oublier toutes ses actions passées, et à la fin donna ses conclusions à M. Doujat, rapporteur, par écrit. M. le chancelier dit aux gens du roi qu’ils demeurassent dans leurs places ; dont la compagnie murmura, n’étant point de l’ordre qui s’observe en telles occasions, et M. le chancelier, au retour, comme j’étois encore près de lui, me dit qu’il ne le feroit plus. M. le chancelier demanda l’avis à M. Chevalier, doyen du parlement, un des rapporteurs, puis à M. Doujat, qui dit qu’il y avoit trois preuves contre M. le Prince : la première, la notoriété de fait, la seconde les lettres missives et les commissions signéesLouis De Bourbon, et puis les témoins qui avoient déposé contre lui des actes d’hostilité. On avoit lu, auparavant, les dépositions de cinq ou six témoins, quatre ou cinq lettres du prince et ses commissions. Après que M. Doujat eut parlé, toute la compagnie n’opina que du bonnet et fut d’avis des conclusions qui étoient, que ledit prince seroit ajourné de comparoir en personne, se mettre dans la Conciergerie et se représenter dans un mois ; qu’il seroit ajourné dans la ville de Péronne, à cri public, au son de la trompette, et cependant que ses biens seroient saisis ; décret de prise de corps contre le président Viole, Lenet, Marchin (Marsin), Persan et encore six ou sept autres seigneurs et capitaines ; leurs biens saisis, etc. »


VI. LOUIS XIV AU PARLEMENT, EN 1655.


Page 312.


Saint-Simon rapporte que Louis XIV alla « en habit gris tenir son lit de justice avec une houssine à la

  1. Jérôme Bignon est appelé ordinairement, dans ces Mémoires, du Bignon. Le procureur général, quoique supérieur hiérarchiquement aux avocats généraux, se bornait à assister aux séances royales et lits de justice. C’était un avocat général qui portait la parole.
  2. Louis de Bourbon, prince de Condé.