Page:Sainte-Beuve - Port-Royal, t2, 1878.djvu/473

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
463
LIVRE TROISIÈME.

gieuse, où les choses, encore mieux que les mots, se gravoient à tel point, que lui-même avouoit franchement n’avoir jamais laissé fuir ce qu’une fois il avoit saisi par le raisonnement. » Ce qu’il éprouvait pour lui, il le communiquait à certain degré aux autres, et Nicole qui rédige, après dix ans, et de mémoire, une conversation de Pascal à laquelle il avait assisté[1], témoigne que rien de ce qu’avait dit ce grand homme ne se pouvait oublier, tant il l’imprimait de sa parole dans l’esprit de l’auditeur. Ainsi double qualité encore, de conception et de communication. Pascal a dit : « La justice et la vérité sont deux pointes si subtiles, que nos instruments sont trop émoussés pour y toucher exactement. S’ils y arrivent, ils en écachent la pointe et appuient tout autour, plus sur le faux que sur le vrai. » Eh bien ! on pourrait dire que, par un don singulier, Pascal avait dans son esprit, et tournée en dedans, cette pointe, ce poinçon de vérité, qui allait, par la justesse et l’étendue du raisonnement, décrivant en lui les lignes simples qui ne s’y effaçaient plus ; et en même temps, par la parole, par cette parole dont il faisait ce qu’il voulait, il avait une seconde pointe de cette vérité, tournée au dehors, avec laquelle il décrivait aussi nettement le vrai dans l’esprit des autres. Ce qui est encore à remarquer (car à tout moment chez Pascal, il y a qualité double, et qui semblerait contraire), cet esprit si admirablement net et sûr, dans lequel se décrivaient et se gravaient à jamais, comme avec la pointe la plus ferme et la plus fine, les lignes et les caractères de la vérité ; cet esprit qui, par une telle propriété de sa trempe, avait quelque chose de grossièrement comparable, si l’on veut, à une

  1. Discours sur la Condition des Grands, car c’est encore un entretien de Pascal ; il l’eut, en trois moments, avec son ami le duc de Roannès, Nicole présent.