Page:Sand - La Coupe, Lupo Liverani, Garnier, Le Contrebandier, La Rêverie à Paris, 1876.djvu/154

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


ANGELO.

Crois-tu en Dieu ?


LUPO.

Cela ne te regarde pas. Va-t’en. Voilà des gens qui me cherchent, des amis à moi. Va-t’en, si tu tiens à la vie ; laisse-moi avec eux.


ANGELO, à part, sortant.

Maudit, moi ! maudit !


Scène VIII.

LUPO, MOFFETTA, ESCALANTE.

LUPO.

Vous voilà, mes enfants ? c’est bien, mais les autres ?


ESCALANTE.

Tous sauvés ; remercions la Vierge ! (Il s’agenouille.)


MOFFETTA.

Sauvés par une jeune fille qui est amoureuse de moi et qui a dépisté les archers. Ils ont pris le chemin du château de ton père.


LUPO.

Ah ! mille morts du diable, je ne veux pas