Page:Sand - Rose et Blanche ou la comédienne et la religieuse, Tome I, 1831.djvu/35

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


chapeau fané, comme vous me voyez.

« — Pour jouer, vous dites ! à quoi donc ?

« — Pour jouer la comédie.

« — C’est vous qui jouez la comédie ? Est-ce que vous êtes…

« — Comédienne. »

La novice laissa tomber ses deux bras et resta stupéfaite.

« Ah voilà ! vous êtes scandalisée ; on vous a dit que les comé-