Page:Sand - Rose et Blanche ou la comédienne et la religieuse, Tome I, 1831.djvu/82

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



CHAPITRE III.

Les Comédiens.


« Est-ce que tu me boudes, mon cher Horace ? dit Laorens, quand l’hôte les eût enfin laissés seuls.

« — Moi, pourquoi donc ?

« — C’est que j’ai été singulièrement rude avec toi !

« — Bah ! je ne m’en souviens plus.

« — C’est un peu ta faute. J’étais