Page:Sand - Theatre complet 4.djvu/17

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


il ne me prend pas cher, il n’écorche pas le monde, et j’ai le moyen.

Il ajoute à la somme restée sur la table.




Scène II


DUBUISSON, MARIE-JEANNE et HENRI.




MARIE-JEANNE, entrant, à Henri.

Oui, oui, tout le monde va bien ici ; mais, si vous venez pour déjeuner, c’est trop tôt.


HENRI.

J’attendrai.

Il prend un livre et s’assied près de la cheminée.

DUBUISSON, bas, à Marie-Jeanne.

Dis donc, ma payse, est-ce que c’est lui, le jeune comte ?


MARIE-JEANNE.

Oui, c’est M. Henri. (Sonnette.) Allons, v’là qu’on sonne encore ! c’est tous les jours une procession comme ça, ici.

Elle sort.




Scène III


DUBUISSON, HENRI.




DUBUISSON, à part.

J’aurais envie de l’accoster… Mais ces grands messieurs, on ne sait par où les prendre !… Bah ! j’irai au fait. Monsieur le comte !


HENRI, sans se lever.

Plaît-il, monsieur ?


DUBUISSON.

M. le comte de Trégenec n’a pas l’honneur de me connaître, mais…