Page:Sandeau - Sacs et parchemins.djvu/143

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


des petites gens. Autrefois rivales, la noblesse et la bourgeoisie se sont réconciliées à l’ombre du trône de juillet. Ces deux grandes puissances tendent chaque jour à se rapprocher davantage ; il n’est pas rare de les voir se donner la main, mêler leur sang, confondre leurs intérêts et se prêter un mutuel appui. Un gentilhomme ne croit plus déroger en épousant la fille d’un riche banquier ou d’un grand industriel. Je connais vos sentiments, monsieur le vicomte : vous n’avez jamais songé à vous élever contre ces alliances qui deviennent de plus en plus fréquentes, et sont comme un trait d’union entre le passé et l’avenir de notre beau pays.

— En me ralliant à la dynastie de 1830, répliqua Gaspard avec gravité, je crois avoir témoigné hautement quelle est ma façon de penser là-dessus. Pourquoi me suis-je rallié, sinon pour inaugurer ce système de fusion