Page:Schwob - La Lampe de Psyché, 1906.djvu/181

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
L’ÉGOÏSTE

Par la petite haie qui entourait la maison grise d’éducation au sommet de la falaise, un bras d’enfant se tendit avec un paquet noué d’une faveur rose.

— Prends ça d’abord, dit une voix de fillette. Fais attention : ça se casse. Tu m’aideras après.

Une fine pluie tombait également sur les creux du rocher, la crique profonde, et criblait le remous des vagues au pied de la falaise. Le mousse qui épiait à la clôture s’avança et dit tout bas :

— Passe donc avant, dépêche-toi.

La fillette cria :

— Non, non, non ! Je ne peux pas. Il faut cacher mon papier ; je veux emporter les affaires