Page:Shakespeare, apocryphes - Œuvres complètes, traduction Hugo, Pagnerre, 1866, tome 1.djvu/18

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Feuilletez rapidement cet in-folio de 1623, et vous y découvrirez à chaque page des méprises grossières qui déshonorent le texte et qui attestent, sinon la condamnable insouciance, du moins la complète incapacité des éditeurs. Évidemment Héminge et Condell ne se rendaient pas compte de la grandeur de la tâche entreprise par eux ; ils n’avaient nullement conscience de l’immense responsabilité qu’ils assumaient devant l’univers. Ils ne se doutaient point de ce que c’était que cette mission : publier Shakespeare ! Ils prenaient pour une mesquine opération mercantile le plus religieux apostolat. Palper ces manuscrits sacrés, froisser ces cahiers augustes, remuer familièrement et chiffonner sans façon ces feuillets adorables, promener leurs grosses plumes d’oies sur ces pages exquises où palpitait un monde sublime, leur paraissait chose toute simple. Sans scrupule ils mettaient leur rature sur la rêverie d’Hamlet, ils abrégeaient les cris d’Othello, ils estropiaient les vers de Juliette, ils « corrigeaient » les imprécations du Roi Lear ! Ils accommodaient ces chefs-d’œuvre à leur goût ; ils avaient de la bonne volonté, et ils le prouvaient en arrangeant tout ça pour le mieux. Ces intimes manœuvres, perdus dans les ténèbres de leur néant, maniaient et étiquetaient sans sourciller les splendeurs aveuglantes de ce radieux génie !

Pour Héminge et Condell, Shakespeare n’était pas le maître exceptionnel qui devait régner sur l’avenir ; c’était un camarade qu’ils tutoyaient. C’était un bon compagnon, gentil et pas fier, qui s’était souvenu d’eux dans son testament, et, pour preuve, chacun d’eux pouvait exhiber à son doigt la belle bague en or léguée par le défunt. Quoi de plus naturel ? Ce cher Will n’avait-il pas été comédien comme eux ? Ils se le rappelaient encore figurant le Spectre dans Hamlet et le vieil Adam dans Comme il vous plaira. Tous trois avaient fait partie de la même bande, s’étaient barbouillés du même fard et avaient usé les mêmes tréteaux. Ils avaient