Page:Shelley - Frankenstein, ou le Prométhée moderne, trad. Saladin, tome 1.djvu/18

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


mes pensées se reportèrent à mes premières inclinations.

» Six ans se sont écoulés depuis que j’ai pris la résolution que j’exécute en ce moment. Je puis, même à présent, me souvenir de l’heure où je me suis dévoué à cette grande entreprise. J’ai commencé par accoutumer mon corps à la fatigue. J’ai accompagné les pêcheurs de baleine dans plusieurs expéditions à la mer du Nord ; j’ai enduré volontairement le froid, la faim, la soif et l’insomnie ; souvent, pendant le jour, je supportais des travaux plus rudes qu’aucun des matelots, et je passais mes nuits à étudier les mathématiques, la théorie de la médecine, et ces bran-