Page:Shelley - Frankenstein, ou le Prométhée moderne, trad. Saladin, tome 2.djvu/115

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


avait eu rang parmi les dames de la plus grande distinction. Peu de mois avant mon arrivée, ils avaient vécu dans une grande et riche cité, dont le nom est Paris, entourés d’amis, et jouissant de tous les agrémens que procurent la vertu, le bon goût, ou un esprit cultivé.

» Le père de Safie avait été la cause de leur ruine. C’était un marchand Turc, qui avait habité Paris pendant plusieurs années ; mais qui, pour des raisons que je ne pus apprendre, devint suspect au gouvernement. Saisi et jeté en prison le jour même où Safie arriva de Constantinople pour le rejoindre, il fut jugé et condamné à mort. L’injustice de cette sentence était criante ; elle indigna tout Paris,