Page:Shelley - Frankenstein, ou le Prométhée moderne, trad. Saladin, tome 2.djvu/114

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
(114)

CHAPITRE XIII.


» J’appris par la suite l’histoire de mes amis. Elle se grava profondément dans mon esprit ; car elle se composait d’une foule de circonstances fort intéressantes et merveilleuses pour un être aussi inexpérimenté que moi.

» Le vieillard se nommait de Lacey. Il était descendu d’une bonne famille de France, où il avait long-temps vécu dans l’abondance, respecté de ses supérieurs et chéri de ses égaux. Son fils avait été au service de son pays, et Agathe