Page:Shelley - Frankenstein, ou le Prométhée moderne, trad. Saladin, tome 2.djvu/16

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


hésité à regarder un être semblable, comme indigne de rester dans le sein de la société : cependant elle était innocente. Je sais, je sens qu’elle l’était ; vous partagez cette conviction, et votre opinion confirme la mienne. Hélas ! Victor, quand le mensonge prend si bien l’air de la vérité, qui peut être assuré d’un bonheur certain ? J’éprouve le même sentiment que si je marchais sur le bord d’un précipice, auprès duquel mille personnes seraient rassemblées, et chercheraient à me pousser dans l’abîme. Guillaume et Justine ont été assassinés, et le meurtrier échappe ; il reste dans le monde, libre, et peut-être res-