Page:Shelley - Frankenstein, ou le Prométhée moderne, trad. Saladin, tome 2.djvu/161

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


désespoir, je quittai la chaumière ; et, sans être aperçu, je parvins, au milieu du tumulte général, à m’échapper jusque dans ma cabane ».