Page:Shelley - Frankenstein, ou le Prométhée moderne, trad. Saladin, tome 2.djvu/169

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


attentive pour découvrir, dans ce qu’il dirait, le motif de ces visites inaccoutumées.

« Faites-vous attention, lui dit son compagnon, que vous serez obligé de payer un loyer de trois mois, et de perdre le produit de votre jardin ? Je ne désire pas profiter d’un avantage injuste, et je demande en conséquence que vous preniez quelques jours pour peser votre détermination ».

— « C’est tout-à-fait inutile, répondit Félix ; nous ne pouvons plus désormais habiter votre chaumière. La vie de mon père est dans le plus grand danger, à cause de l’évènement affreux que je vous ai raconté. Ma