Page:Shelley - Frankenstein, ou le Prométhée moderne, trad. Saladin, tome 2.djvu/25

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


lueur qui éclairait le sommet du Mont-Blanc, et à écouter le bruit de l’Arve, qui coulait sous ma fenêtre.