Page:Shelley - Frankenstein, ou le Prométhée moderne, trad. Saladin, tome 2.djvu/39

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


accumulation de tourmens, elle m’est chère, et je la défendrai. Souvenez-vous que vous m’avez fait plus puissant que vous ne l’êtes vous-même ; ma taille est supérieure à la vôtre ; mes membres sont plus souples ; mais je n’essaierai pas de lutter avec vous. Je suis votre créature ; et je veux être doux et docile envers le maître et le roi que la nature m’a donné, si vous remplissez envers moi les devoirs qui vous sont confiés. Ah ! Frankenstein, ne soyez pas équitable pour les autres, et assez injuste envers moi, pour me fouler aux pieds, moi, pour qui votre justice, votre clémence et votre affection de-