Page:Spoelberch de Lovenjoul - Les Lundis d’un chercheur, 1894, 2e éd.djvu/98

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


PROJETS LITTÉRAIRES DE TH. GAUTIER. 9i XX Vers 4866 aussi, Théophile Gautier promit à l’Univers illustré, journal publié par la mai- son Lévy, une série d’articles sous le titre de les Grotesques de la peinture, titre qui fut changé en celui de les Excentriques de Ia peinture, annoncé dans les numéros des 29 mai et 1er juin 1867. Ils ne furent pas livrés, non plus qu’une étude sur Saintc-Beuve pour laquelle il traita encore, le 27 mars 4868, avec la même maison. En 1867, le grand écrivain promit une pré-. face pour l’ouvrage de M. Auguste Millot avec photographies de Mieusement, intitulé le Châ- teau de Chambord, dont la première livraison porte cette indication au titre. Pourtant, cette préface ne fut jamais publiée ni même écrite. C’est en 1869 que le Moniteur universel im- prima les Vacances du lundi I, le Mont Blanc, II, le Mont Cervin. L’auteur comptait continuer ses excursions en Suisse et réunir ensuite en un volume les récits de ces explorations. Ce