Page:Spyri - Encore Heidi, 1882.pdf/36

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 28 —

faut pour le dîner, dit-il. Il faudra que Monsieur le docteur se contente de ce que nous avons ; si notre cuisine est simple, la salle à manger, au moins, est convenable.

— Je suis aussi de cet avis, répliqua le docteur en contemplant au loin la vallée baignée de lumière, et j’accepte votre invitation ; tout doit paraître bon ici.

Heidi allait et venait, agile comme une petite belette, ; et apportait tout ce qu’elle pouvait trouver dans l’armoire, car c’était une grande joie pour elle d’offrir l’hospitalité au docteur. De son côté, le grand-père préparait le repas et sortit bientôt du chalet avec le pot de lait fumant et le fromage jaune comme de l’or. Ensuite il coupa de jolies tranches bien minces de la viande à la belle couleur rouge qu’il faisait sécher lui-même au grand air. Le dîner du docteur lui parut si bon, qu’il déclara n’en avoir pas fait un meilleur de toute l’année.

— Oui, oui, disait-il ; c’est ici que notre Clara doit venir ; elle y prendra des forces toutes nouvelles et si elle mange pendant quelque temps comme je l’ai fait aujourd’hui, elle deviendra toute ronde et