Page:Spyri - Encore Heidi, 1882.pdf/98

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 86 —

— Je n’ai pas dit que je voulais oublier l’X !

— Tant mieux si tu ne l’oublies pas, dit Heidi, nous pourrons tout de suite apprendre une autre lettre, et demain il ne t’en restera plus qu’une.

Pierre n’était pas de cet avis, mais Heidi avait déjà commencé à lire :

Et de l’Y aussi rappelle-toi,
Ou bien les gens te montreront au doigt.

À ces mots, Pierre eut une vision de tous les messieurs de Francfort avec leurs grands chapeaux noirs et des visages moqueurs. Il se jeta sur l’Y et ne le lâcha pas avant de le savoir, si bien qu’il put se rappeler comment il était fait, même avec les yeux fermés.

Le jour suivant, comme il ne restait plus qu’une lettre, Pierre commença déjà à le prendre d’un peu haut avec Heidi ; et lorsqu’elle lui lut ces derniers vers :

Ceux que le Z arrête sont des sots
Qu’on enverra trouver les Hottentots !

— il prit un ton railleur pour dire :

— Ah ! bien oui ! comme si on savait où ils sont !