Page:Stendhal - Mémoires d’un Touriste, II, Lévy, 1854.djvu/58

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
52
ŒUVRES DE STENDHAL.

heureuse, ils l’ont traînée dans la boue. Que de fois j’ai regretté ma calèche ! Ces gens parlaient constamment d’eux et de ce qui leur appartient : leurs femmes, leurs enfants, leurs mouchoirs de poche, qu’ils ont achetés en trompant le marchand de un franc sur la douzaine. Le signe caractéristique du provincial, c’est que tout ce qui a l’honneur de lui appartenir prend un caractère d’excellence : sa femme vaut mieux que toutes les femmes ; la douzaine de mouchoirs qu’il vient d’acheter vaut mieux que toutes les autres douzaines. Jamais je ne vis l’espèce humaine sous un plus vilain jour : ces gens triomphaient de leurs bassesses à peu près comme un porc qui se vautre dans la fange. Pour devenir député, faudra-t-il faire la cour à des êtres tels que ceux-ci ? Sont-ce là les rois de l’Armorique ?

Pour en tirer quelques faits et diminuer mon dégoût, j’ai essayé de parler politique ; ils se sont mis à louer bêtement la liberté et de façon à en dégoûter, la faisant consister surtout dans le pouvoir d’empêcher leurs voisins de faire ce qui leur déplaît. Il y a eu là-dessus entre eux des discussions d’une bassesse indicible : je renouvellerais mon dégoût en en donnant le détail. Ils ont fini par me convertir à leur système. J’aurais donné quinze jours de prison pour pouvoir faire administrer à chacun d’eux une volée de coups de canne. Ils m’ont expliqué que s’il y a des élections, ils n’enverront certes pas à Paris un orgueilleux. J’ai compris qu’ils donnent ce titre aux députés qui ne se chargent pas avec empressement de retirer leurs bottes et leurs habits de chez les ouvriers qu’ils emploient à Paris.

Il est plaisant que pour être appelé à discuter les grandes questions de commerce et de douanes qui vont décider de ce que sera l’Europe dans cent ans d’ici, il faille commencer par plaire à de tels animaux.

Pour l’agrément de ma route, quelle différence si j’avais eu affaire à cinq légitimistes ! Leurs principes n’auraient pas pu être plus absurdes et plus hostiles au bonheur commun, et, loin d’être blessé à chaque instant, mon esprit eût goûté tous les