Page:Stendhal - Pensées et Impressions, 1905, éd. Bertaut.djvu/79

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





L’ARTISTE



Le caractère en peinture est comme le chant en musique : on s’en souvient toujours, et l’on ne se souvient que de cela.

La beauté antique est l’expression d’un caractère utile ; car, pour qu’un caractère soit extrêmement utile, il faut qu’il se trouve réuni à tous les avantages physiques. Toute passion détruisant l’habitude, toute passion nuit à la beauté.