Page:Stendhal - Pensées et Impressions, 1905, éd. Bertaut.djvu/88

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
86
PENSÉES



On dit qu’un homme a un Style lorsque, rencontrant une phrase dans une gazette, on peut dire qu’elle est de lui.

Aujourd’hui que nous avons tous appris à écrire correctement, un capitaine à la demi solde ou un préfet destitué se met à écrire pour occuper ses matinées. Cette disposition est favorable aux lettres. Des gens qui ont agi mettront plus de pensées en circulation que des gens de lettres uniquement occupés pendant leur jeunesse à peser un hémistiche de Racine ou à rechercher la vraie mesure d’un vers de Pindare.

L’invasion des idées littérales va amener une nouvelle littérature.

Le vers est destiné à rassembler en un foyer, à force d’ellipses, d’inversions, d’alliances de mots, etc… (privilèges de la poésie) les choses qui rendent frappante une beauté de la nature.