Page:Stendhal - Promenades dans Rome, I, Lévy, 1853.djvu/28

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


7o Les ruines des Thermes de Caracalla, et, en revenant, l’église de San-Stefano Rotondo ; la colonne Trajane et les restes de la basilique découverte à ses pieds en 1811 . 8o La Farnesina, près du Tibre, rive droite, côté étrusque. Là se trouvent les aventures de Psyché, peintes à fresque par Raphaël. Allez voir la galerie d’Annibal Garrache, au palais Farnèse, et l’Aurore du Guide, au palais Rospigliosi, place de Monte-Cavallo.

Tout près de là, l’église de Sainte-Marie-des-Anges, par Michel-Ange : architecture sublime. La statue de Sainte-Thérèse à Santa-Maria della Vittoria, et, en revenant, la jolie petite église appelée le Noviciat des Jésuites.

9o La villa Madama, à mi-coteau, sur le monte Mario. C’est une des plus jolies choses que Raphaël ail faites en architecture. Voyez, au retour, la villa di Papa Giulio, à une demi-lieue hors de Rome, près la porte del Popolo. Allez voir à côté le paysage de l’Acqua Acetosa. Le roi de Bavière y a fait placer un banc.

10o Les galeries Borghese, Doria, Sciarra, et la galerie pontificale, au troisième étage du Vatican.

11o Si vous vous sentez disposé à voir des statues, faites-vous conduire au Musée Pio Clementin (au Vatican) ou aux salles du Capitole. Les pauvres têtes qui ont le pouvoir ne font ouvrir ces musées qu’une fois la semaine ; cependant, si le peuple de Rome peut payer les impôts et voir un écu, c’est parce qu’un étranger a pris la peine de le lui apporter.

Il est impossible qu’une de ces choses-là ne vous plaise pas infiniment.

Allez revoir ce qui vous aura touché, cherchez les choses semblables. C’est la porte que la nature vous ouvre pour vous faire pénétrer dans le temple des beaux-arts. Voilà tout le secret du talent du cicerone.