Page:Stendhal - Romans et Nouvelles, I, 1928, éd. Martineau.djvu/81

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
39
LE ROSE ET LE VERT


mère, m'accorderais-tu d’aller passer trois mois à Paris dans une sorte d’incognito ?

Je serais délivrée de la vue de tous ces beaux jeunes gens allemands qui, je l’avoue, devient intolérable pour moi. A Paris, nous ferions une dépense très modérée, et…

— Nous partirons quand tu voudras, ma fille, et je prendrai sur moi le singulier de cette résolution… Je me ferai ordonner les eaux de Pilnitz en Bohème, où notre roi va tous les ans. Ah ! ma chère Mina, que je suis heureuse de faire quelque chose pour te plaire !