Page:Stendhal - Vie de Napoléon.djvu/171

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


braver toutes les fatigues entraient dans la magie de son existence ; jusqu’au simple postillon, tout le monde sentait que c’était un homme supérieur à l’homme[1].

  1. Le résumé plein de faits n’aurait qu’une page (226 et suivante [de Pradt]), mais il refroidirait ; le réserver pour ailleurs. Le caractère de Napoléon me fait une excellente transition d’idées et non de mots. 10 juillet 1818.