Page:Stendhal - Vie de Napoléon.djvu/27

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


de croire à aucune paix solide entre la nouvelle république et les vieilles aristocraties de l’Europe[1].

  1. Stendhal avait d’abord écrit : « les vieilles dynasties de l’Europe ». Puis il changea dynasties par aristocraties en ajoutant en note : « dynasties, plus vrai et moins clair ». N. D. L. É.