Page:Stendhal - Vie de Napoléon.djvu/312

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



CHAPITRE LXXXIV


Il est temps de revenir à l’île d’Elbe. Napoléon ayant lu dans un journal, — en se faisant la barbe, le discours du ministre Ferrand, fit appeler le général Bertrand et lui dit : …