Page:Sue - Les Mystères du peuple, tome 12.djvu/62

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


visant surtout à se créer des partisans, en gagnait autant par d’adroites flatteries que par ses largesses. Toujours jaloux de détacher de la reine ceux dont il redoutait l’influence, il ne reculait devant aucune noirceur afin d’amener leur disgrâce. Doué d’ailleurs de beaucoup d’esprit et d’une prodigieuse aptitude au travail, il possédait l’art de rendre lucides et attrayantes pour la reine les affaires d’État dont il la devait entretenir, à son double titre d’amant et de premier ministre. Anne-Marie d’Autriche, née le 22 septembre 1602, avait quarante et un ans à la mort de Louis XIII. Grande, belle et bien faite, indolente, lubrique et dévote, orgueilleuse, jalouse et hautaine, elle regardait comme un outrage à sa royale majesté la moindre entrave à l’absolutisme royal. Louis XIII, ou plutôt Richelieu en mourant, avait limité sagement l’autorité de la régente ; ces mesures la révoltèrent, non qu’elle voulût exercer le pouvoir par elle-même, sa paresse et le temps que réclamaient ses galanteries ne lui permettaient guère de régner effectivement ; mais elle voulait déférer le pouvoir à ses créatures. En 1643, la guerre engagée par Richelieu contre l’Empire et l’Espagne se poursuit souvent avec succès, grâce au génie militaire de M. de Turenne et du prince de Condé ; mais le poids des impôts et la misère deviennent si intolérables en France, qu’en 1644 Jacques Bonhomme se révolte de nouveau. Les paysans du Rouergue, du Dauphiné, se soulèvent ; cette insurrection s’étend, prend des proportions formidables ; mais soldats et bourreaux font justice de ces nouveaux Jacques, poussés à bout par l’excès de leurs maux. Enfin, après de longues et ruineuses guerres, la paix est signée à Munster, le 24 octobre 1648, entre la France et les autres parties belligérantes. Cette même année, le royaume de Naples, las du joug affreux des Espagnols, se révolte contre eux, les chasse après des prodiges de bravoure et, sachant ce que l’on doit attendre des royautés, s’érige en république. Cette même année 1648, l’un des plus puissants peuples du monde, l’Angleterre, cite son roi, Charles Ier, à la barre de la chambre des Communes, en