Page:Swift - Gulliver, traduction Desfontaines, 1832.djvu/19

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


surtout de ce ton de libertinage et d’impiété si familier au doyen ; la Guerre des livres, la seconde pièce de Swift, est ingénieusement écrite en style héroï-comique : elle fut composée à l’occasion d’une dispute entre le chevalier Temple et un autre savant. Le traité sur les Opérations mécaniques de l’esprit est une satire contre l’enthousiasme et les écarts de l’imagination. Il est plein de traits piquans, de déclamations contre les hommes, et de principes contraires aux bonnes mœurs.