Page:Swift - Gulliver, traduction Desfontaines, 1832.djvu/260

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


leur plairait aux écrits qui leur tomberaient entre les mains ; qu’ils pourraient, par exemple, interpréter ainsi les termes suivans :

Un crible,

Un chien boiteux,

La peste,

Une buse,

La goutte,

Un pot de chambre,

Un balai,

Une souricière,

Un égout,

Un chapeau et un ceinturon,

Un roseau brisé,

Un tonneau vide,

Une plaie ouverte,

– une grande dame de la cour.

– une descente, une invasion.

– une armée sur pied.

– un favori.

– un grand prêtre.

– un comité.

– une révolution.

– un emploi de finance.

– la cour.

– une maîtresse.

– la cour de justice.

– un général.

– l’état des affaires publiques.

On pourrait encore observer l’anagramme de tous les noms cités dans un écrit ; mais il faudrait pour cela des hommes de la plus haute pénétration et du plus sublime génie, surtout quand il s’agirait de découvrir le sens politique et mystérieux des lettres initiales : ainsi N pourrait signifier un complot, B un régiment de cavalerie, L une flotte. Outre cela, en transposant les lettres, on pourrait apercevoir dans un écrit tous les desseins cachés d’un parti mécontent : par exemple, vous lisez dans une lettre écrite à un ami : Votre frère Thomas a les hémorrhoïdes : l’habile déchiffreur