Page:TMI - Procès des grands criminels de guerre devant le Tribunal militaire international, vol. 1, 1947.djvu/172

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


REQUÊTE DE L’ACCUSÉ STREICHER POUR L’AJOURNEMENT DES DÉBATS EN CE QUI LE CONCERNE[1].


Schwaig, 5 novembre 1945.


Au Tribunal Militaire International.


I

En qualité d’avocat de l’accusé Julius Streicher, je prie le Tribunal de bien vouloir remettre à une date ultérieure l’audience d’ouverture du Procès des Grands Criminels de guerre, fixée au 20 novembre. J’invoque les raisons suivantes à l’appui de ma requête : il ne m’est pas possible, avant le 20 novembre 1945, de préparer, d’une manière convenable, la défense de l’accusé Streicher ; en particulier, je ne puis étudier les archives et documents qui sont en la possession du Tribunal, produire les moyens de preuve que l’accusé se propose de soumettre, découvrir les témoins qu’il entend citer ou trouver les moyens de les atteindre. C’est pourquoi je sollicite un renvoi des débats à trois ou quatre semaines.


II

Je demande en outre que les documents, livres et autres exposés qui ont été remis au Tribunal, et dont le Ministère Public a donné les références à l’appui de son accusation, soient mis à ma disposition, afin que j’en puisse faire un examen complet.


III

Je prends, enfin, la liberté de suggérer que les films relatifs aux atrocités commises dans les camps de concentration, ou à d’autres actes criminels, soient projetés aux avocats des accusés, dans le but d’éclairer la Défense.


Signé : Dr Marx.
  1. La partie I de cette requête a été retirée par le Dr Marx, avec l’autorisation du Tribunal, le 15 novembre 1945.