Page:Taine - Les Origines de la France contemporaine, t. 6, 1904.djvu/59

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
57
LA SECONDE ÉTAPE DE LA CONQUÊTE


328 à la Conciergerie, 75 à la tour Saint-Bernard, 120 aux Carmes, 79 à Saint-Firmin, 170 à Bicêtre, 35 à la Salpêtrière, parmi les morts 250 prêtres, 3 évêques ou archevêques, des officiers généraux, des magistrats, un ancien ministre, une princesse du sang, les plus beaux noms de la France, et d’autre part un nègre, des femmes du peuple, des gamins, des forçats, de vieux pauvres : à présent, quel est l’homme, grand ou petit, qui ne se sente pas sous le couteau ? — D’autant plus que la bande s’est accrue. Fournier, Lazowski et Bécard, assassins et voleurs en chef, reviennent d’Orléans avec leurs 1500 coupe-jarrets[1] ; en chemin, ils ont égorgé M. de Brissac, M. de Lessart et 42 autres accusés de lèse-nation qu’ils ont arrachés à leurs juges, puis par surcroît, « à l’exemple de Paris, » 21 détenus qu’ils sont allés prendre dans les prisons de Versailles ; maintenant, à Paris, ils sont remerciés par le ministre de la justice, félicités par la Commune, fêtés et embrassés dans leurs sections[2]. — Quelqu’un peut-il douter qu’ils ne soient prêts à recommencer ? Peut-on faire un pas dans Paris

  1. Mortimer-Ternaux, III, 399, 592, 602 à 606. — Procès-verbal des 8, 9 et 10 septembre, extrait des registres de la municipalité de Versailles (dans les Mémoires sur les journées de septembre), p. 358 et suivantes. — Granier de Cassagnac, II, 483. Exploit de l’huissier Bonnet à Orléans, signifié à Fournier le 1er septembre. Fournier répond : « S. n. de D., je n’ai aucun ordre à recevoir ; quand les sacrés gueux auront la tête coupée, on fera le procès après. »
  2. Roch Marcandier, 210. Discours de Lazowski à la section du Finistère, faubourg Saint-Marceau. Lazowski avait, par surcroît, élargi les assassins du maire d’Étampes et déposé leurs fers sur le bureau.