Page:Tardivel - La Langue française au Canada, 1901.djvu/16

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Delegatio Apostolica.


Ottawa, Canada, 6 juin 1901


À Mr Alphonse Leclaire,

Montréal.


Monsieur, — J’apprends avec plaisir que vous vous disposez à publier en brochure la conférence que M. J.-P. Tardivel, rédacteur de la Vérité, a lue devant l’Union Catholique de Montréal, le 10 mars 1901. Cette conférence, qui a reçu de magnifiques éloges des trois Archevêques de la province de Québec, de plusieurs Évêques, et du public en général, mérite certainement d’être publiée et je suis très heureux de voir l’hommage qu’on a rendu à M. Tardivel en cette circonstance. Catholique fervent et patriote sincère, dans le cours d’une carrière déjà longue, il s’est montré constamment défenseur aussi habile que zélé des doctrines de l’Église et des droits du Saint-Siège et il n’a manqué aucune occasion de montrer son amour pour ce pays. Aujourd’hui, par son éloquente revendication