Page:Testament Louis XVI Marie-Antoinette.djvu/13

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.
(9)

lui refusait toute espèce de nourriture depuis neuf heures du matin jusque fort avant dans la nuit que se terminaient les séances. Le croirait-on ? sa grande âme n’a pu être accablée de tant de maux ; elle conserva tout le calme de l’innocence, toute la dignité du vrai courage. Ses réponses furent toujours précises ; sa présence d’esprit déconcertait ses juges ; mais jamais ses ennemis n’y trouvèrent que de l’indulgence, et pas un de ses serviteurs fidèles n’en fut compromis. C’est dans la nuit qui suivit le 15 octobre que le jugement se termina. Un jury, composé à l’unisson des juges, donna à l’unanimité des conclusions qui entraînaient la peine de mort ; et (dit M. Montjoye) « l’infortunée Marie-Antoinette, en entendant cet arrêt que des hommes injustes et féroces prononçaient contre elle, ne donna aucun signe d’effroi. Il ne parut sur son visage aucune marque d’émotion : elle était calme, et on lisait dans ses yeux qu’elle pardonnait encore à ses lâches et impitoyables persécuteurs ce dernier outrage. »

Il était plus de quatre heures du matin, et la Reine était accablée de fatigue et de froid lorsqu’elle rentra dans sa prison pour la dernière fois. C’est alors qu’elle écrivit cette lettre que nous avons le bonheur de posséder.

Mais c’est ici qu’il se présente pour nous plusieurs difficultés. Comment s’est-elle procuré de quoi écrire ? En quel temps écrivit-elle, puisque, suivant M. Montjoye, elle s’endormit en rentrant du tribunal, et ne fut réveillée qu’à six heures par le prêtre Girard ? Nous avons cherché à nous procurer des renseignemens sur ces deux points, et nous croyons en avoir trouvé qui ne laissent rien à désirer. L’on va voir que si M. Montjoye avait été aussi scrupuleux que nous dans ses recherches, il aurait évité de faire l’erreur grave qui nous a le plus embarrassés.

Le concierge Richard avait été renvoyé de la conciergerie, victime de son dévouement pour la Reine. Il fut remplacé par