Page:Thibaudet - Gustave Flaubert.djvu/262

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

dans les mains, il s’était précipité par la brèche, impétueusement[1]. » « D’autres les livraient eux-mêmes, stupidement[2]. » « La foule entière le hue ; et il jouit de leur dégradation, démesurément[3]. » « Ses yeux glauques, qui brillent sous la visière, regardent au loin, attentivement[4]. » « Il dogmatisa sur Phidias et Winckelmann, éloquemment[5]. » « Puis, la toile baissée, il erra dans le foyer, solitairement[6]. »

Il n’existe aucun procédé d’expression du vers qui ne puisse être employé en prose et qu’une oreille avisée ne découvre en effet dans la prose des grands écrivains. Ici, nous avons affaire évidemment au rejet. Le rejet rythmique est destiné à mettre un mot en valeur, et il en est de même du rejet grammatical. On remarquera facilement la raison particulière qui détache avec tant de justesse et de puissance chacun de ces adverbes. Même quand l’adverbe suit le verbe, la virgule peut suffire pour lui donner figure et valeur de rejet. « Par terre, aux coins de l’estrade, des urnes en albâtre pleines de myrrhe fument, lentement[7]. »

Ici encore, Victor Hugo seul offrirait la tournure analogue :

Il vit un œil tout grand ouvert dans les ténèbres,
Et qui le regardait dans l’ombre, fixement.

En dehors du rejet, la place de l’adverbe peut être également significative. « Je commence à terriblement me repentir de m’être chargé de ta personne[8]. » Toute l’éloquence propre à Homais est exprimée par cette légère inversion. La fin d’Hérodias : « Comme elle était très lourde, ils la portaient alternativement », ne comporte ni inversion, ni rejet grammatical, mais l’adverbe, si lourd et si grave lui-même, a toute la force d’un rejet rythmique. Ainsi dans la seconde Légende des siècles, la comète de Halley revient et grandit :

Par degrés et sans hâte et formidablement.

  1. Salammbô, p. 328.
  2. Salammbô, p. 334.
  3. Tentation, p. 26.
  4. Tentation, p. 146.
  5. Éducation, p. 53.
  6. Éducation, p. 126.
  7. Tentation, p. 139.
  8. Madame Bovary, p. 343.