Page:Thresor de la langue francoyse - 1606 - 1 - Nicot.djvu/574

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
RI RI RO 571


en rime, Rythmicè scribere. Aucuns disent que les anciens poëtes Prouensaulx ont voulu donner à entendre que c'est que Ryme, par ces deux mots couplez ensemble, son & mot ; & alleguent à ceste fin Pierre d'Auuergne en vne de ses chansons : Cui bon vers agrad'ausir, De mi conseilh he que l'escout, Aquest que ora comens à dir, que pos li er'sos cors assis, Deu ben entedre l' son éls mots : Et Arnauld Daniel en vne sienne chanson : Mas amors mi assauta, Qu'ils mots ab lo son accorda : Et Iaufré Rudel, auβi en vne sienne chanson : No sap chantar qu'il so non dis, Ni vers trobar qu'ils mots non fa. Et ce vers de Aymeric de Belenuci : Per ço non puese mots ni sos accordar, Laquelle opinion n'est pas sans raison. Rime en ce prouerbe François, Il n'y a rime ne raison, signifie verisimilitude, suyte, illation, ordre, consequence, conuenance, correspondance, comme, Il n'y a rime ne raison en ce que vous dites & faites, Absonum, absurdûm, haud verisimile, dissitum, inordinatum, non cohærens ac rationis iudiciíque expers est quod dicis ac facis, Rimes en pluriel, se prend pour les vers & poëmes mesmes qui sont faits en rime, ce que l'Italien obserue exactement, disant, Le Rime del Bembo, del firenzuola, Et comprend soubs ce mot toute sorte de rime, sonets, chansons, madrigauls, sestines, tiercets, & autres, mettāt à l'opposite ce mot prose, comme Le prose del Bembo, del firenzuola, Par lequel il entend la composition vulgaire qui n'est en Rime, ce que Marot en vne de ses Epistres au Roy a obserué en ce vers, Afin qu'on die en prose, ou en rimant, Le François à present n'a pas en frequent vsage ce mot en pluriel, Rimes, pour les vers ou œuures faites en rime, ce qu'il auoit neantmoins anciennement. Marot en vne Epistre au Roy le prent en ceste signification. Car vous trouuez assez de rime ailleurs &, ;Mais moy à tout ma rime & ma rimaille. &, ;Elle prendra plaisir en rime oyant.

Rimer, ou bien Rymer, actiu. acut. Est escrire en rime, & parler en Ryme. Marot en vne epistre au Roy. En m'esbatant ie fay rondeaux en ryme, Et en rymant bien souuent ie m'enrime, &, ;Et m'est aduis que si ie ne rimois.

Rymeur, m. acut. Est celuy qui fait des vers en rime. Marot en ladite epistre. Si vous supply qu'à ce ieune rimeur, Faciez auoir vn iour par sa rime heur.

Rimeuse, f. penac. La femme qui fait des vers en rime.

Rimailleur, m. acut. Celuy qui s'applique à escrire en rime, & ne s'en acquitte gueres bien, ce mot a du mespris de l'ouurier. Marot en ladite epistre : Bref c'est pitié d'entre nous Rimailleurs : ce mot est de la façon de chamailleur, tailleur, gasouilleur, & semblables, Poëta non bonus.

Rimailleuse, f. penac. La femme qui rimaille, voyez Rimailleur.

Rimaille, f. penac. Est la rime, c'est à dire les vers en rime d'vn Rimailleur, ou Rimailleuse, & ce mot a du mespris. Marot en ladite epistre : Mais moy à tout ma rime & ma rimaille.

Rimailler, act. acut. Faire de mauuaises rimes, & tient du frequentatif, & contemptif.

Rimant, m. acut. Celuy qui fait des Rimes. Marot en laditte epistre : Car vois tu bien la personne Rimante. Selon ce on pourroit dire, c'est vn Rimant, pour vn faiseur de rimes, ainsi qu'on dit, vn volant de moulin, vn battant de porte.

Rimante, f. penac. voyez Rimant.

Rimart, m. acut. Vn mauuais faiseur de rimes, Pœtaster, Marot en laditte epistre : Or ce me dit vn iour quelque Rimart. Et est de la maniere de songeart, & semblables qui sont dits par vitupere.

Rimarde, f. penac. voyez Rimart, auquel femmin la lettre t, de son masculin se trocque en sa moyenne qui est d, pour cause d'Euphonie, car seroit dur, prononcer Rimarte, ainsi de paillart au feminin on dit paillarde, & de songeart, songearde.

Rimasser, actiu. acut. Est le mesmes que Rimailler, & tient des deux mesmes qualitez, voyez Rimailler.

Rimasseur, m. acut. Celuy qui Rimasse, qui rimaille.

Rimasseuse, f. pen. Celle qui rimasse, qui rimaille.

Rimete, f. penac. Est le diminutif de Rime. petite Rime. Marot qui en est l'inuenteur & presques de tous les mots dessusdits, en vse en laditte epistre au Roy. Ne demi iour, car la moindre rimete.

Rimoner, actiu. acut. Faire rimes, mot inuenté par Marot, dont il vse en ladite epistre : Tant rimassa, rima, & rimona, Qu'il a cogneu quel bien par Rime on a. De ce verbe on pourroit dire Rimoneur, m & Rimoneuse, f. comme de Rimailler, Rimailleur & Rimailleuse.

Rimoyer, act. acut. Faire rimes, composer en rime, mot mis en auant par Marot, duquel il vse en ladite epistre au Roy : Si elle n'a des biens en rimoyant. De ce verbe, on pourroit tirer Rimoyeur, m. & Rimoyeuse, f. ainsi que de Rimasser, Rimasseur & Rimasseuse.

Rimino

Rimino, Ville de Romagnole en Italie, ayant port de mer, Ariminum.

Les habitans de Rimino, Ariminenses.

Rinser

Rinser, voyez Reinser.

Riolé

Riolé, Inde vulgatum illud, Riolé piolé, mais ie pense que le vray est, Raiolé, c'est à dire, painct & bigarré par petites rayes, Lineatus, Virgatus, comme Virgile, Virgatis lucent sagulis, voyez Piolé.

Rioter

Rioter, Rixari.

Riote, Rixa.

Rioteux, Rixosus.

Rire

Rire, Ridere, Risus edere.

Rire fort & oultre mesure, ou desmesuréement, Cachinnare, aut Cachinnari.

Qui ne fait que rire, Ridibundus.

Ie suis las de force de rire, Ridendo sum defessus.

Il rit à tout le monde, Omnibus arridet.

Ie ne me puis tenir de rire, Nequeo risum continere, vel cohibere.

Tu te ris quand tu as mal fait, Iocosis dictis scelus tuum prosequeris, B. ex Val Max.

Se rire ou truffer en vilipendant, & se mocquer d'aucun, Illudere.

Les gens se rioyent de toy, Risus hominum de te erat.

On s'est prins à rire, Risus factus est.

Se garder de rire, Continere, vel Tenere risum.

Faire rire, Risum concitare, facere, vel mouere, Cachinnos commouere.

Tu m'as fait rire, Fecisti mihi facetias.

Faire rire quelqu'vn maulgré qu'il en dit, Exprimere risum alicui.

Faire chose pour rire, Captare risum.

Homme qui fait bien rire, Ridiculus homo.

Parole pour rire, Dictum ridiculum.

Qui dit mots pour rire, Facetus.

C'est pour rire, Ridiculum.

Qui rit tant qu'il peut, Ridibundus.

Qui ne rit iamais, Agelastus.

Ris, Risio, Risus.

Vn ris desmesuré, Risus solutus, Cachinnus.

Risée, Risio, Risus, Cachinnatio.

Rieur, Risor.

Rissole

Rissole.

Rissoler vne friture. Semble que ce soit Roussoler de roux : car c'est la faire roussette.

Riuage

Riuage, Ripa, Litus.

Le riuage de la mer, Acta actæ.

Le riuage de la mer, ou riuiere, Litus.

Qui se tient és riuages, Riparius.

Aupres du riuage, Præter ripam.

Riual

Riual, c'est compagnon d'amours, Riualis, c'est quand ils sont deux à vne.

Riue

Riue, Semble qu'il vienne de Ripa. Inde Riuet de souliers, & Riuer vn clou.

La riue ou riuage de la mer, voyez Riuage.

La riue ou bord d'vne fontaine, Margo fontis.

La riue d'vn bois, Ora.

¶ Pain de riue.

Riuer

Riuer vn clou.

Riuet

Riuet de soulier.

Riuiere

Vne Riuiere, Flumen, Fluuius, Amnis.

Eauë de riuiere, Aqua fluuialis.

Le point & endroit de l'assemblement de deux riuieres, Confluens.

Les lieux où les riuieres se rendent en la mer, Ostia ostiorum.

Poisson qui vit és riuieres, Piscis fluuiatilis.

Passer la riuiere à gué, Amnem vado transire.

Se ietter dedans la riuiere, & nager, In fluuium innatare.

Sonder la riuiere, Contari.

Riz

Du Riz, Oriza.

Roan

Roan, voyez Rouen.

Roargois

Roargois, ou Rouergues, pays en Guienne, dont la ville principale est Rhodez.

Robbe

Robbe, Vestis.

La robbe d'vne femme, Palla.

Vne longue robbe, Pallium, Toga.

Vne robbe double, Diplois, B.

Vne grosse robbe fourrée, Rheno rhenonis.

Robbe longue iusques aux talons, Talaris tunica, Vestis ad talos demissa.

Robbe fourrée, Abolla.

Vne sorte de robbe longue iusques aux talons, brochée de pourpre tout entour : de laquelle estoyent vestus les fils & filles des senateurs de Rome, iusques à l'aage de dixsept ans, Prætexta, Prætexta toga.

Vestu de telle robbe longue, Prætextatus.

Vestu d'vne robbe piquée, Centone serico vestitus.

Vn homme de robbe longue, Togatus, B.

Les gens de robbe longue, Togata natio, B.

Les gens de robbe longue & de conseil, Togati consulti.

Vne robbe longue dequoy vsoyent les Romains, Toga.

Vne robbe longue blanche que vestoyent ceux qui brigoyent quelque office ou estat, Toga candida.


Bbb iiij