Page:Tinayre - Avant l amour.pdf/296

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
283
avant l’amour

— Je sors de chez Chalbert, l’éditeur… Il m’a payé comptant mon manuscrit.

Madame Gannerault eut un cri de joie. Maxime l’arrêta net :

— Pas un mot de ceci, je te prie. Je me suis engagé à garder l’anonyme.

— Et ton livre sera signé ?

— Trois étoiles.

— Le titre ?

Histoire d’une grève… Souvenirs d’un témoin… Ah ! mes bons amis, Guillemin, Favrot, nous allons rire. Tout sera dans mon livre : les agents provocateurs, les urnes à double fond, les listes falsifiées par un maire trop zélé… contre le gouvernement — et la jolie correspondance de ces messieurs…

— Mais on devinera…

— L’auteur ? Peu m’importe… Je défie qu’on prouve mon identité. Quel beau scandale cela va faire !

Il se frottait les mains. Toute la soirée, il montra la gaieté nerveuse et comme physique d’un homme qui se sent victorieux. Onze heures