Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol10.djvu/152

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


de cette catastrophe. Un des francs-maçons avait révélé à Pierre la prophétie suivante tirée de l’Apocalypse de Jean le Prophète, relative à Napoléon.

On trouve dans l’Apocalypse, chapitre XIII, verset 18 : « C’est ici qu’est la sagesse. Que celui qui a de l’intelligence compte le nombre de la bête, car c’est un nombre d’homme, et son nombre est six cent soixante-six ».

Et dans le même chapitre, verset 5 : « Et on lui donna une bouche qui prononçait des discours pleins d’orgueil et de blasphèmes ; et on lui donna le pouvoir de faire la guerre pendant quarante-deux mois ».

Les caractères français comme les caractères hébraïques ont l’usage de chiffres, les dix premiers désignent les unités, les suivants les dizaines ; ils ont la signification suivante :

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80
a b c d e f g h i k l m n o p q r
90 100 110 120 130 140 150 160
s t u v w x y z

En écrivant avec cet alphabet chiffré les mots : l’empereur Napoléon, la somme des nombres égale 666, ainsi donc Napoléon serait cette bête de l’Apocalypse. En outre, en écrivant à l’aide du même alphabet le nombre quarante-deux, c’est-à-dire la limite qui était assignée à la bête pour « prononcer des discours pleins d’orgueil et de blasphèmes » la