Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol10.djvu/293

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



XI

Une heure plus tard, Douniacha apporta à la princesse la nouvelle que Drone, selon son ordre, avait réuni tous les paysans près de la grange, et qu’ils désiraient parler à la maîtresse.

— Mais je ne les ai point fait appeler, j’ai seulement dit à Drone de leur distribuer du blé.

— Surtout, au nom de Dieu, princesse, petite mère, donnez l’ordre de les chasser et n’allez pas les trouver. Tout cela, c’est de la fourberie. Iakov Alpatitch arrivera et nous partirons… Et vous, ne faites…

— Quelle fourberie ? demanda la princesse étonnée.

— Je sais. Écoutez-moi seulement, au nom de Dieu. Voilà, voulez-vous interroger la vieille bonne ? On dit qu’ils ne veulent pas partir comme vous le leur avez ordonné.

— Tu dois confondre, ce n’est pas cela… Je n’ai