Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol11.djvu/47

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



VII

Hélène comprenait que l’affaire était très simple et très facile au point de vue spirituel et que ses guides créaient des obstacles, seulement parce qu’ils ne savaient pas comment les autorités laïques envisageraient cette affaire.

Cela compris, Hélène décida qu’il fallait y préparer la société. Elle provoqua la jalousie du vieux grand seigneur et lui dit la même chose qu’au premier solliciteur : c’est-à-dire qu’elle posa la question de telle façon que le seul moyen d’obtenir quelque droit sur elle, c’était de l’épouser.

Le vieux personnage important, au premier moment, était aussi étonné de cette proposition de mariage que l’avait été le jeune soupirant, vu qu’elle avait un mari vivant, mais Hélène l’assurant inébranlablement qu’il était aussi facile de l’épouser que d’épouser une jeune fille, il en fut aussi influencé. Si l’on avait remarqué le moindre signe