Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol11.djvu/94

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Mais il fallait éviter de monter l’escalier, c’est pourquoi on porta le blessé dans le pavillon. On le mit dans l’ancienne chambre de madame Schoss. Ce blessé, c’était le prince André Bolkonskï.